A Hermance, le Café Restaurant du Quai a ouvert ses portes le 4 juin. Un grand chef aux fourneaux, un cadre historique, une terrasse au bord du lac et l’ombre des platanes, l’établissement communal bénéficie de bien des atouts.

Par JC Genoud-Prachex

Grâce à l’ancien maire, Bernard Laperrousaz, qui a mené à terme la rénovation de la maison Bossart, avant que la maladie ne l’emporte, en 2014, et à Karine Bruchez Gilberto, maire réélue en avril, la commune a consenti un investissement lourd, pour transformer un bâtiment médiéval en un très joli restaurant, facile d’accès, de 60 couverts sur deux niveaux, et trois appartements, le tout inauguré cette année.

Jérôme Manifacier qui obtint – 17/20 Gault&Millau, une étoile au Michelin au Vertig’o de l’hôtel de la Paix, élu chef romand 2015 son épouse Karine et leur petite équipe assurent à cette nouvelle table d’Hermance une cuisine, bourgeoise mais recherchée, une présentation soignée et un service qui se veut convivial, voire familial, plutôt que gastronomique.  En bref, un avenir des plus prometteurs que le succès, depuis l’ouverture début juin, ne dément pas: il vaut mieux réserver!

Cette année, des aléas administratifs cantonaux ont quelque peu retardé les travaux de la terrasse, installée à la hâte mais tout à fait charmante. On promet, pour 2016, une belle terrasse en bois, au bord de l’eau et sous les platanes, qui pourra accueillir jusqu’à 75 convives.

Sur la carte aux prix raisonnables,  outre les incontournables filets de perches (du lac quand c’est possible) et tartares de bœuf, les origines gardoises du chef se retrouvent dans les parfums à tendance méditerranéenne.

Depuis la rentrée de cette année, le Restaurant du Quai a également pris en charge la cuisine de la cantine scolaire du village, une aubaine qui enchante les parents des élèves d’Hermance. Comme on les comprend!

Extrait de LeCafetier.ch